La création de Fragments ex nihilo, soulevant les thématiques de violences faites aux femmes, de la Shoah, et de l'impact de cette violence non seulement sur un individu mais également sur ses descendants, de la maltraitance, de la perversion du langage dans l'espace public, aux fins de trouver comment se sortir de cette aliénation générée par la violence, qu’elle soit individuelle, sociétale, ou systémique, portée par une équipe multiculturelle, venue d’horizons divers tant géographiquement qu’artistiquement, s'inscrit donc tout naturellement dans cette cohérence...
Etant donné les sujets évoqués par ce projet, il semble également particulièrement cohérent de veiller à l'accessibilité pour tous au travers de dispositifs d'adaptation de l'image et de la parole (sont envisagés Les Souffleurs d'images avec le CRTH et des
interprètes LSF avec l'association La Parole aux Sourds) dans des lieux accessibles à tous, et d'envisager par ailleurs, des rencontres, tables rondes, conférences, autour de ces thématiques... L'expérience et la connaissance de Pascal Parsat, expert sur le sujet de la culture et du handicap, en partenariat avec l'Association Mod'Emploi pour une culture qui change, seront des atouts au bénéfice du projet.